Séminaires

Les séminaires de l'IHPST

 

Séminaire général

La question des rapports entre histoire et philosophie des sciences, qui traverse l’histoire de la philosophie des sciences depuis le milieu du XIXe siècle, a donné lieu, dans les années 1970, à un débat majeur et frontal opposant, au sein de la philosophie des sciences, la vision « logiciste » à la vision « historiciste ». Ce grand débat, dont on a oublié aujourd’hui la virulence, a profondément divisé les philosophes des sciences – avant de retomber sans avoir connu de véritable conclusion. Curieusement, le développement spectaculaire des « philosophies régionales des sciences » (philosophiesdela physique, dela biologie, etc.), n’a pas été dans le sens d’une historicisation croissante, comme on le prédisait dans les années 1970, mais vers une séparation accrue entre histoire et philosophie des sciences.

L’ambition du séminaire HPS est renouveler la réflexion sur les rapports entre histoire et philosophie des sciences en développant, en particulier, une perspective comparatiste : les modalités spécifiques selon lesquelles la question des liens entre histoire et philosophie des sciences se pose dans les différents champs scientifiques semblent en effet avoir été, pour le moment, quasiment absentes de ce débat, et méritent certainement d’être explorées.


Séminaire PhilBio

​Le séminaire de Philosophie de la Biologie de l'IHPST a été créé en septembre 2005 par Anouk BarberousseMichel Morange et Thomas Pradeu. Il a lieu tous les mois, dans la salle de conférence de l'IHPST. Il fait alterner exposés de doctorants et de chercheurs internationaux. Il entend être un lieu de premier plan pour la recherche en philosophie de la biologie.


Séminaire PhilMath

Créé en 1997, ce séminaire est un lieu de réflexion et de discussion ouvert sur l’ensemble des problèmes métaphysiques, sémantiques, logiques et cognitifs soulevés, d’une part par les mathématiques pures et appliquées, et d’autre part par la logique.  L’histoire et la pratique de ces disciplines est un élément essentiel des travaux présentés et discutés.


Séminaire EpistéMod

Ce séminaire d'épistémologie des modèles et des simulations a pour objectif de faire se croiser des questions philosophiques sur la nature, les principes fonctionnels et les fonctions épistémiques des modèles (interrogeant notamment leurs rapports avec les formalismes, les lois, les théories, les mécanismes, les simulations, etc.) avec des questions plus méthodologiques et de philosophie pratique des modèles (choix de formalisation, choix de simulation, techniques de calibration, question de robustesse, de validation, de couplage, de niveaux et d'échelles, etc.). Il fera donc alterner scientifiques modélisateurs et philosophes des sciences. Même si chaque discipline scientifique peut développer certains emplois spécifiques des modèles, les questions posées dans ce séminaire tendront donc, autant que possible, à être transversales de façon à permettre le dialogue et la comparaison systématique. Les domaines de modélisation et de simulation concernés appartiendront également pour cela aussi bien aux sciences formelles qu'aux sciences sociales, physico-chimiques et biologiques.


Séminaire Philosophie de la psychiatrie

Ce séminaire a pour objectif de contribuer à des travaux de recherche en philosophie de la psychiatrie, axés sur des problèmes épistémologiques actuels et s‘inscrivant dans le cadre plus large de la philosophie de la médecine. Le séminaire sera consacré cette année au thème « Quelle théorie aujourd’hui pour les soins ? ».


Séminaire Probabilités, Décision, Incertitude

Le séminaire Probabilité, décision, incertitude se donne pour objet l’étude des problèmes contemporains relevant de la philosophie des probabilités et qui apparaissent dans les différents champs disciplinaires où elles sont investies. Ces problèmes sont étudiés dans une perspective épistémologique, mais sans orientation doctrinale exclusive, les trois concepts qui le définissent devant être pris comme dessinant un domaine de réflexion, non comme la délimitation de leur intersection. Le but du séminaire est de permettre la construction progressive et collective de solutions par la confrontation des informations, réflexions et discussions auxquelles donne lieu l’analyse des problèmes étudiés.


Séminaire Histoire et Philosophie de l'Informatique

La question « qu'est-ce que l'informatique ? » n'est pas seulement une question de philosophe ou d'historien cherchant à comprendre les concepts et les tensions que recouvre cette catégorie. Elle se pose aussi, ce qui est plus rare dans le champ scientifique, aux acteurs de ce domaine d'activité dont l'identité semble encore en devenir, cinquante-deux ans après l'invention du mot « informatique ». Nous examinerons dans le cadre de ce séminaire comment cette question a évolué et à quelles conditions il serait possible de lui trouver des réponses.

Pour ce faire, nous nous entourerons de deux précautions méthodologiques. La première sera de varier les points de vue en réunissant notamment des informaticiens, des historiens, des spécialistes des sciences sociales et des philosophes. La seconde sera de maintenir constamment notre réflexion dans un contact permanent avec l'étude concrète des pratiques, des concepts et des méthodes de l'informatique.


Séminaire PhilBioMed


Groupe de lecture Auguste Comte

Quoique le Systèmede politique positive, ou Traité de sociologie (4 vol., 1851-1854) représente, avec le Cours de philosophie positive(6 vol., 1830-1842), un des deux grands massifs qui dominent l’œuvre de Comte, ces deux ouvrages ont reçu une attention très inégale. Alors que le Coursa toujours figuré parmi les grands classiques de la philosophie des sciences, le Système, quant à lui, a vite disparu de l’horizon de la philosophie politique et même de la philosophie tout court – sa dernière édition en 1929, simple fac-simile de l’édition originale, est épuisée depuis des décennies. Les raisons de le publier à nouveau ne manquent pas : d’un côté le Systèmeest un des ouvrages fondateurs des sciences sociales, de l’autre il abonde en remarques et développements qui recoupent des préoccupations actuelles.

Le Système de politique positive n’est cependant pas un ouvrage d’abord facile, tant du fait du style d’exposition de Comte qu’en raison des très nombreuses allusions à ses ouvrages antérieurs, ainsi qu’à la science de son époque : un appareil critique conséquent est aujourd’hui nécessaire pour permettre au lecteur d’appréhender correctement le texte. L’objet de ce séminaire de lecture est à la fois d’étudier la pensée d’Auguste Comte, et de contribuer à l’avancement du travail d’édition de cette œuvre monumentale qu’est le Système.


Séminaire doctoral de Philosophie générale des sciences - PhilSci

Le séminaire PhilSci est le séminaire des doctorants de l'IHPST. Il a pour but de contribuer à la formation des doctorants en leur permettant de présenter leurs travaux et de discuter dans un cadre informel de questions de philosophie générale des sciences.


 

Les anciens séminaires et groupes de travail de l'IHPST

 

Cycle de conférences - L'évolution récente de la biologie évolutive : bilan scientifique et philosophique

A l’occasion de la fin de leur carrière d’enseignants-chercheurs, Jean GAYON et Michel VEUILLE donneront un cycle de quatre conférences au Muséum faisant le bilan des recherches sur l’évolution au cours des dernières décennies. 


Séminaire Science et Société

Le séminaire Science et Société de l’IHPST a débuté à l’automne 2013. Il a pour projet d’explorer les rapports entre les notions et les réalités auxquelles renvoient les deux termes, dans leur mutiplicité, des aspects théoriques aux « sciences participatives ». Sont examinées, en particulier, les reconfigurations du champ social entraînées par l’évolution des sciences et des techniques comme, réciproquement, les évolutions de la pratique scientifique induites par la dynamique sociale.

Les exposés ont lieu une fois par mois, dans la salle de conférence de l’IHPST, et sont le fait soit de membres de l’institut, soit de chercheurs extérieurs. Afin d’être informé à l’avance des séances et associé à la procédure de fixation des dates, envoyer un courrier électronique à olivier.rey@9online.fr.


Séminaire de logiques non classiques

L’intitulé du séminaire doit être compris dans le sens le plus large que l’on peut attribuer à l’expression « logiques non classiques ». À savoir, non seulement ce qui relève du domaine des logiques philosophiques (comme par exemple, les logiques modales), mais aussi tout ce qui concerne les différents types de systèmes logiques qui se proposent comme alternatifs au modèle du raisonnement inférentiel classique. Un intérêt particulier sera porté à la modélisation du raisonnement d’agents individuels et de groupe d’agents en présence de ressources limitées (qu’elles soient des ressources épistémiques ou matérielles), ainsi que sur la sémantique propre à ces systèmes non classiques.


Séminaire Décision, Rationalité, Interaction

Décision, rationalité et interaction » est un séminaire mensuel consacré aux sciences de la décision et à l’économie. Il porte aussi bien sur les différentes branches de la théorie du choix rationnel (théorie de la décision, théorie des jeux, théorie du choix social) que sur les questions philosophiques (notamment méthodologiques) soulevées par la science économique.


Séminaire PhilMed

​Le séminaire prendra pour point de départ les revendications de la « médecine personnalisée ». Cette médecine, qui veut rompre avec une certaine uniformisation du diagnostic et des traitements pour donner « le bon traitement au bon patient », revendique une connaissance scientifique de l’individu et de sa santé. Les prétentions de cette forme de médecine seront l’occasion d’interroger le rapport entre médecine et individu (ce qui nous amènera aussi à réfléchir à l’envers de cette question, à savoir le rapport entre médecine et population).


Le concept de limite et de catégorie en psychopathologie, approche historique et épistémologique (Psychother) 

En psychopathologie, le concept de limite concerne d’abord la classification des pathologies mentales et le seuil qui fait passer du normal au pathologique. Selon que l’on considère que la distribution de ces états se présente comme un continuum ou, au contraire, que des limites repérables dans les phénomènes eux-mêmes justifient la constitution de catégories de maladies, on verra dans la classification des maladies mentales un artifice du travail de recherche ou une tentative pour découper les phénomènes au plus près de ce qu’ils sont dans la réalité. Cette question, qui ne concerne pas que la classification des maladies mentales (mais aussi des autres maladies, ou des espèces, par exemple), occupera une partie de notre année de séminaire, et nous la déclinerons selon diverses questions cruciales telles l’entrée dans la psychose ou la limite du handicap mental. Mais le concept de limite a aussi aujourd’hui une autre portée en psychopathologie avec le défi que posent aux psychothérapies les « cas-limite » ou le « fonctionnement limite ». D’abord considérés comme aux limites de la névrose et de la psychose (dans le premier sens abordé ci-dessus de ‘limite’), ces troubles de la personnalité se sont apparemment si développés qu’ils nous inciteront à nous poser aussi des questions d’ordre anthropologique.


Edition de Comte 

Parmi les grands penseurs français du dix-neuvième siècle, Comte occupe, au plan éditorial, une place singulière. Alors que des éditions scientifiques de Saint-Simon, de Maine de Biran, de Tocqueville ou encore de Cournot sont disponibles ou en cours, rien de tel n'existe dans son cas et le simple accès à son œuvre reste difficile : si le premier des deux volumes du Cours de philosophie positive, publié chez Hermann en 1970, a été réédité récemment, le second, soit les leçons de sociologie et les conclusions générales, ne le sera pas et le Système de politique positive, quant à lui, est épuisé depuis plus de cinquante ans.

Il était grand temps de remédier à cette situation. Aussi l'IHPST, qui fut à ses débuts, au temps d'Abel Rey, assez proche du positivisme, soutient l'initiative d'un groupe de chercheurs qui a entrepris de donner, chez Hermann, la première édition scientifique des oeuvres de Comte.