Philosophie de la biologie et de la médecine

Soutenance de thèse : Frédérique Théry

Nous avoir le plaisir de vous informer que la soutenance de thèse de Frédérique Théry intitulée "L’importance biologique des ARN non codants : perspectives historique et philosophique", effectuée sous la direction de Jean Gayon et Michel Morange.

La soutenance sera suivie d’un pot (vers 18h), auquel vous êtes naturellement conviés [Pour des raisons d’organisation, merci de me prévenir dans les meilleurs délais de votre présence au pot suivant la soutenance].

Le jury sera composé de :

  • M. Jean-Claude Dupont, Professeur à l’Université de Picardie, rapporteur.
  • M. Jean Gayon, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de thèse.
  • M. François Gros, Membre de l’Académie des sciences, examinateur.
  • M. Bruno Lemaître, Professeur à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, rapporteur.
  • M. Michel Morange, Professeur à l’École Normale Supérieure de Paris, directeur de thèse.
  • M. Marcel Weber, Professeur à l’Université de Genève, examinateur.


Les recherches sur les ARN non codants et leurs rôles biologiques ont transformé la représentation que les biologistes se font des propriétés des génomes et de la régulation de l’expression génétique. Ces recherches sont ici analysées dans une perspective à la fois historique et philosophique. Elles permettent de caractériser certaines transformations théoriques, conceptuelles et méthodologiques affectant la biologie moléculaire contemporaine. La diversité des démarches d’investigation employées dans les travaux sur les ARN non codants est soulignée. Parmi ces démarches, les expériences exploratoires occupent une place importante, et sont à l’origine de bouleversements conceptuels et théoriques majeurs. L’affirmation selon laquelle la découverte des ARN non codants constitue une révolution scientifique est nuancée, et les apports de cette découverte sont caractérisés dans toute leur diversité. Les limites rencontrées par le concept de gène dans la biologie post-génomique sont précisées, et reliées à l’histoire de ce concept. Un statut possible pour le gène est alors proposé ; il reconnaît la diversité des éléments génétiques fonctionnels, la dimension historique des génomes, et les différents niveaux d’étude de la relation entre génotype et phénotype. Les recherches sur les ARN non codants affaiblissent par ailleurs la pertinence théorique du discours informationnel pour décrire la diversité des fonctions assurées par les acides nucléiques. Enfin, ce travail montre que les explications du rôle régulateur des ARN mettent en jeu différents types explicatifs, dépassant le cadre mécaniste. Un pluralisme explicatif est défendu, et le statut du concept de mécanisme dans la biologie moléculaire contemporaine est clarifié.

Pages