Philosophie de la biologie et de la médecine

Les savoirs de l’environnement : tensions lexicales, recouvrements théoriques, écarts conceptuels

Responsable: 

Aujourd’hui, le terme d’environnement est le dénominateur commun de discours et de pratiques dont ;on pense à première vue qu’ils portent sur le même objet. Pourtant, quoi de commun, exactement, entre protection de l’environnement, éthique environnementale, droit de l’environnement, interactions gènes-environnement, influence de l’environnement, dégradation de l’environnement via le changement climatique, ou encore le succinct et sibyllin « environnementalisme » ?

Le présent projet entend construire une analyse de ce qu’on pourrait nommer le champ de l’environnemental : repérer les convergences sémantiques, les équivocités, les différentes logiques discursives et les références à des cultures épistémiques distinctes traversant et structurant la pluralité des discours et pratiques qui sous une forme ou une ;autre se disent traiter de « l’environnement ». Il vise à contribuer à dissoudre un certain nombre d’incompréhensions ou de problèmes artificiels nés de la conflation de logiques ou de significations différentes, à formuler les problèmes spécifiques sur lesquels une vraie approche interdisciplinaire peut être construire, et enfin à identifier les ressources susceptibles d’être mobilisées pour les traiter.

Explanations in Evolutionary Biology- EXPLABIO

Responsable: 

(elaborated in 1930-1950) called “Modern Synthesis,” that was centered on the crucial explanatory role of population genetics as the science of the process of evolution by natural selection. We assume that recent advances in ecology, molecular biology and evolutionary theory of development ("Evo-Devo") are characterized by novel explanatory structures and features, that call for a new account of the explanatory nature of evolutionary biology. EXPLABIO will elaborate such account.
For evolutionary biologists, the space of explanations is structured along two axes, namely the two questions: “How does selection proceed?”, and “why is there selection; then a third axis concerns the mechanistic or topological character of explanations – « topological » meaning here the explanatory character of a set of properties of an abstract structure (like the a phase space, or a fitness landscape) associated to the system under study. EXPLABIO will build this space in details, achieving four interconnected tasks : investigating the explananda of natural selection as population-level explanation; exploring the modes of topological explanation at different levels and their articulation with mechanistic explanation; questioning the status of neutral processes and neutral networks as pervasive explanatory tools in ecology (i.e. Hubbell’s “neutral theory of ecology”) and evolution (i.e. Kimura’s neutralist theory of molecular evolution), and thereby the explanatory status of neutrality and randomness; and finally, addressing the role of time- and space-scale decoupling and coupling in the definition of explananda and the choice of models.

Consortium de philosophie de la biologie Paris 1-Montréal-Toronto-Duke

Fondé en 2005, ce consortium réunit chaque année des chercheurs et doctorants des quatre universités. Il a eu à ce jour trois réunions scientifiques : Montréal (2006), Paris (2007), Toronto (2008), la prochaine réunion étant programmée pour 2008 à Duke. Le programme a eu pour effet de nombreux stages de chercheurs et de doctorants, des soutenances de thèses communes.

Séminaire Philmed - invités H. Kincaid & Maël Lemoine

French
Responsable (s)
BOGNON-KÜSS Cécilia
DARRASON Marie

Nous étudierons le texte de Kincaid (présenté par Marie Darrason). Nous vous proposons également la lecture du texte de Maël Lemoine, à paraître, qui permet de refaire le point sur les différentes conceptions contemporaines des théories médicales.

Philosophie de la biologie

French
Responsable (s)
GAYON Jean

Le cours donne une vue d’ensemble de la philosophie de la biologie telle qu’elle est pratiquée à l’échelle internationale aujourd’hui.

Pages