SPRANZI Marta

Maîtresse de Conférences, Université de Versailles, Saint-Quentin en-Yveline

Marta Spranzi enseigne l’histoire et la philosophie des sciences à des étudiants de différentes filières scientifiques. Elle a obtenu son doctorat à l’université de Pittsburgh. Ses travaux portent sur l’histoire des sciences du XVIIe siècle, et plus particulièrement sur Galilée. Elle a publié un livre consacré à une étude critique du Dialogue sur les deux grands systèmes du monde de 1632, dont une traduction américaine est en cours. Avec Philippe Hamou, elle a publié un recueil de textes galiléens consacrés à la question du copernicianisme : l’introduction et le dossier constitué des textes classiques abordent les deux thèmes de la relation sciences/Ecritures et de l’interprétation des théories astronomiques (réalisme/instrumentalisme). Un livre sur la tradition des Topiques d’Aristote à la Renaissance devrait paraître l’année prochaine chez Brill. Marta Spranzi s’intéresse par ailleurs à l’utilisation du raisonnement analogique, et à sa relation avec les images, dans la découverte scientifique. Après une étude de cas sur la découverte par Galilée des montagnes de la lune, elle pense étendre son analyse à des exemples tirés de l’histoire de la biologie (analogie entre sélection artificielle et naturelle chez Darwin, et entre cellule végétale et animale au début du XIXe siècle). 

Elle développe actuellement un deuxième champ d’intérêt, la philosophie de la médecine et la bioéthique. Elle rejoint à la rentrée 2005 le comité d’éthique clinique de l’Hôpital Cochin. Elle travaille sur les aspects épistémiques et éthiques de la communication patient/médecin (notamment sur la construction et le rôle de la confiance) et sur l’utilisation de l’idée de nature comme norme dans le décision médicale.

Research Team(s)