BOURDEAU Michel

Directeur de recherche émérite, CNRS

Né en 1944 Michel Bourdeau est Directeur de recherche émérite au CNRS. Après avoir longtemps enseigné à l’étranger, puis en lycée, il y a été recruté en 1990 et rattaché tout d’abord au CAMS (Centre d’analyse et de mathématique sociales) avant de passer à l’IHPST.

Après avoir longtemps travaillé la philosophie du langage et de la logique,  ses recherches se sont peu à peu concentrées sur le positivisme, avant tout mais pas exclusivement dans la forme que lui a donnée son fondateur. La question des rapports de la science et de la société se trouve en effet au cœur de la pensée d’Auguste Comte et, à une époque où la question revient au premier plan, il apparaît souhaitable de faire sortir l’auteur du Plan des travaux scientifiques nécessaires  pour réorganiser la société du purgatoire où il a été tenu pendant plus d’un demi siècle.

Dans cette optique, la grande priorité a été de rendre les œuvres de Comte à nouveau accessibles au grand public, et d’en donner parallèlement une version qui réponde aux exigences actuelles de l’édition scientifique ; d’où un travail de réédition actuellement en cours, aux éditions Hermann.

Il a donné quelques exposés généraux de la pensée de Comte mais son intérêt pour la politique positive l’a conduit à étudier plus particulièrement :

— les rapports de Comte et de Saint-Simon, l’injustice de Comte à l’égard de celui qui fut son mentor étant flagrante, de même que l’obstination à attribuer à Saint-Simon des textes écrits par Comte ;

— la théorie de l’ordre, spontané et modifiable, qui permet de comprendre à quel point l’interprétation proposée par Hayek, qui a lourdement pesé dans l’image que l’on se fait aujourd’hui de Comte, est difficilement admissible.

Enfin, la question des rapports entre positivisme et néo positivisme l’a amené à travailler également sur l’œuvre de deux personnalités aussi opposées que Louis Rougier et Otto Neurath

Research Team(s)