BRAUNSTEIN Jean-François

Professeur, Université Paris 1 Panthéon - La Sorbonne

Jean-François Braunstein est professeur de philosophie à l'Université de Paris I. Il poursuit actuellement des recherches sur l'histoire et la philosophie des sciences biologiques, médicales et humaines au XIXe siècle, ainsi que sur l'histoire de l'épistémologie française.

Dans sa thèse d'histoire de la médecine sur Broussais, Jean-François Braunstein avait souligné l'importance des thèses philosophiques de cet auteur pour la compréhension de son oeuvre médicale. Poursuivant cette recherche sur les interactions entre philosophie et sciences, il étudie désormais l'oeuvre biologique et médicale d'Auguste Comte, et ses retentissements sur l'histoire des sciences humaines, en particulier à travers sa critique radicale de la psychologie. Jean-François Braunstein a également étudié l'histoire de la psychologie scientifique qui, au XIXe siècle, se constitue en France sur le modèle de la physiologie, alors qu'elle poursuit en Allemagne un idéal quantitatif. Il s'efforce de caractériser ce modèle biologique de scientificité qui coexiste au XIXe siècle avec le modèle quantitatif concurrent, bien décrit par les travaux anglo-saxons récents sur l'histoire de la statistique.

D'autre part, dans le domaine de la méthodologie de l'histoire des sciences, Jean-François Braunstein propose une nouvelle lecture des travaux de l'" école française " d'épistémologie historique, en particulier de l'oeuvre centrale de Canguilhem, qu'il relit dans sa totalité, y compris des écrits de jeunesse jusqu’ici ignorés. Il remet en question la filiation couramment admise Bachelard-Canguilhem-Foucault, en remontant d'une part jusqu'à Comte ou Abel Rey, et en s'interrogeant d'autre part sur le devenir de cette tradition chez des philosophes des sciences contemporains comme Ian Hacking.

Équipe(s) de recherche