HUNEMAN Philippe

Chargé de recherche, IHPST

Né en 1970. Formé d’abord en mathématiques, Philippe Huneman a débuté dans la tradition phénoménologique. Thèse sur le concept d'organisme chez Kant et dans la biologie ; puis chercheur en philosophie de la biologie de l'évolution.

Il a travaillé sur les rapports entre métaphysique et biologie dans le kantisme tel qu'il s'est développé dans le contexte scientifique de la seconde moitié du duix-huitième siècle (deux livres; un volume édité en anglais et plusieurs articles dans des revues internationales), et par conséquent sur certains sujets collatéraux tels l'émergence de l'histoire naturelle de l'homme et de l'aliénisme à cette époque. Il travaille maintenant sur les problèmes philosophiques de la théorie de l'évolution, essentiellement concernant les concepts de fonction (dans le cadre de l'ACI fonction, 2004-2008; un livre dirigé chez Synthese Library) et d'adaptation, ainsi que sur la nature causale de l'explication par la sélection naturelle. Il a aussi publié sur le concpept d'émergence en défendant une version computationnelle liée à l'épistémologie de la simulation.

Ses récents intérêts sont : l'évolution des niveaux d'individualité et la sélection multiniveaux (ouvrage coédité avec F. Bouchard en cours); la stabilité des écosystèmes et les rapports écologie/évolution (projet CNRS codirigé avec Minus Van Baalen, ENS/Paris 6); la possibilité d'une nouvelle synthèse évolutive et les rapports développement-hérédité-évolution (projet France canada avec D Walsh(Toronto)); les études évolutionnistes sur la coopération et les rapports économie / biologie évolutive (responsable d'équipe du projet ANR Eco Evo); la causalité en général (responsable d'équipe dans projet Causa proba ANR).

Intervenant régulier dans les rencontres interdisciplinaires de biologie de Berder (CNRS) il travaille de plus en plus avec généticiens et écologues (R. Ferrière; M. Van Baalen; F. Taddei; G. Lecointre; F. Munoz (Montpellier....).

Récemment, il est de plus en plus concerné par les problèmes philosophiques posés par l'écologie (organisateur de l'école d'été Carghèse "les paradigmes de l'écologie" 2009) et a été chargé par l'INEE du CNRS de corédiger (avec L; Doyen (eco) et P. Bourgine (modélisation)) un rapport sur la complexité dans les sciences écologiques (2009).
Soucieux de coopération internationale ainsi qu'interdisciplinaire il est coiniateur et responsable du Consortium de philosophie de la biologie Paris-Duke-Montreal Toronto (depuis 2005) et du partenariat qui lie l'IHPST au Center for Philosophy of Science et au departement HPS de University of Pittsburgh.

Équipe(s) de recherche