Projets achevés

Responsable (s) - MOSSIO Matteo
Financement(s) - Polirique scientifique de l'Université Paris 1
Responsable (s) - LAPLANE Lucie
Financement(s) - Emergence Cancéropôle Ile de France 2016
Responsable (s) - MERLIN Francesca, MOSSIO Matteo
Financement(s) - Ecole thématique du CNRS

Ecole thématique, Institut d'études scientifiques de Cargèse, 29 mars - 1er avril 2016.  

Responsable (s) - FICHOT Jean
SCHROEDER-HEISTER Peter - Professeur à l'Université de Tübingen
Personnes(s) impliquée(s) - PÉGNY Maël, PETROLO Mattia, NAIBO Alberto
Financement(s) - Agence nationale de la recherche

In previous projects, we have investigated hypothetical reasoning from a logical point of view. This new project targets hypothetical reasoning in extra-logical areas. Our leading viewpoint is that logical investigations must prove useful outside logic, and conversely, that logical investigations must take into account the way logic is applied in the ‘real world’.

Responsable (s) - WAGNER Pierre
OKADA Mitsu - Full Professor at Keio University's Department of Philosophy
Personnes(s) impliquée(s) - FICHOT Jean, NAIBO Alberto, PANZA Marco, PETROLO Mattia, CADET Méven
AKIYOSHI Ryota, ARAHATA Yasuhiro, KASHIWABATA Tatsuta, TAKAHASHI Yuta, BENOIST Jocelyn (Professeur de philosophie contemporaine et philosophie de la connaissance à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), MINESHIMA Koji (simulation science, Ochanomizu University), TERUI Kazuyuki (mathematical institute, Kyoto University), CODOGNET Philippe (Japanese French Laboratory for Informatics, Tokyo), JOINET Jean-Baptiste (Université Lyon 3).
Partenaire (s): Global Research Centre for Logic and Sensibility - Department of philosophy - Keio University
Financement(s) - PICS

It is usually assumed that logic is a normative science, as opposed to a descriptive science such as physics or biology. But what does that mean exactly? The answer will depend crucially on what logic actually is, and because modern logic has evolved dramatically from the time of Frege’s Begriffsschift (1879) to the present day, Frege’s classical conception of logical normativity cannot be ours anymore. This project is premised on the basic idea that the relationships between logic and computer science – more precisely: between logical proofs and computational programs – raise new issues about the very meaning of the normativity of logic.

 

Responsable (s) - MISKIEWICZ Wioletta

Le Projet e-LV est à la fois un site-ressource pour la recherche sur la philosophie analytique polonaise et une infrastructure de recherche. Son originalité vient de ce qu’il s’appuie sur la numérisation de l’ensemble des manuscrits de Twardowski et de ses disciples : il s’agit d’abord de réunir ces manuscrits et de les classer, puis de les numériser, enfin d’entreprendre, sur ces données, un travail de diffusion, de traduction et d’exploitation scientifique à l’échelle internationale. Dans le cadre de ce projet ont été constitués un Conseil scientifique des Archives, un Comité de pilotage, et un Comité de parrainage.

Responsable (s) - MOLTMANN Friederike
Financement(s) - ANR-DFG (2010-2013)

Les nominalisations figurent de façon proéminente à la fois en linguistique (syntaxe et sémantique) et en philosophie. Elles intéressent les syntacticiens en raison des différences et similitudes entre la forme de base dont dérivent les nominalisations et les nominalisations elles-mêmes relativement à leur structure d’argument et leur morphologie.

Responsable (s) - WAGNER Pierre

Le projet Logiscience a pour objectif d’apporter une nouvelle réponse à la question traditionnelle de la nature de la logique et de son rapport aux autres sciences. Son objectif est d’examiner la question « qu’est-ce que la logique ? » à la lumière des développements les plus récents de la logique, notamment dans les domaines non classiques : logique épistémique, logique dialogique, logique dynamique, relation à la théorie des jeux, logiques à information incomplète, etc.

Responsable (s) - HUNEMAN Philippe
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - programme blanc

(elaborated in 1930-1950) called “Modern Synthesis,” that was centered on the crucial explanatory role of population genetics as the science of the process of evolution by natural selection. We assume that recent advances in ecology, molecular biology and evolutionary theory of development ("Evo-Devo") are characterized by novel explanatory structures and features, that call for a new account of the explanatory nature of evolutionary biology. EXPLABIO will elaborate such account.
For evolutionary biologists, the space of explanations is structured along two axes, namely the two questions: “How does selection proceed?”, and “why is there selection; then a third axis concerns the mechanistic or topological character of explanations – « topological » meaning here the explanatory character of a set of properties of an abstract structure (like the a phase space, or a fitness landscape) associated to the system under study. EXPLABIO will build this space in details, achieving four interconnected tasks : investigating the explananda of natural selection as population-level explanation; exploring the modes of topological explanation at different levels and their articulation with mechanistic explanation; questioning the status of neutral processes and neutral networks as pervasive explanatory tools in ecology (i.e. Hubbell’s “neutral theory of ecology”) and evolution (i.e. Kimura’s neutralist theory of molecular evolution), and thereby the explanatory status of neutrality and randomness; and finally, addressing the role of time- and space-scale decoupling and coupling in the definition of explananda and the choice of models.

Responsable (s) - PANZA Marco
HEINZMANN Gerhard
Partenaire (s): Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri-Poincaré - Nancy
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - deutsche Forschungsgemeinschaft - programme franco-allemand

As far as the physical world is concerned, the standard realist attitude which conceives of objects as existing independently of our representations of them might be (prima facie) plausible: if things go well, we represent physical objects in the way we do because they are so-and-so.In contrast, as we want to argue, in the mathematical world the situation is reversed: if things go well, mathematical objects are so-and-so because we represent them as we do. This does not mean that mathematics could not be objective: mathematical representations might be subject to constraints that impose objectivity on what they constitute. If this is right, in order to understand the nature of mathematical objects we should first understand how mathematical representations work. In the words of Kreisel’s famous dictum: “the problem is not the existence of mathematical objects but the objectivity of mathematical statements” (Dummett 1978, p. xxxviii).

The problem we tackle concerns the philosophical question of clarifying the role of representations in mathematical reasoning and proofs and the way they contribute to mathematical ontology and understanding. This is a fresh inquiry concerning a classical problem in philosophy of mathematics connecting understanding to proofs and to the way the ontology of mathematic is conceived. But our starting point is neither classical proof theory nor classical metaphysics. We are rather looking at the problem by opening the door to the practical turn in science.

athematical objects. We rather wonder how appropriate domains of mathematical (abstract) objects are constituted, by appealing to different sorts of representations, and how appropriate reasoning on them are licensed.

Responsable (s) - MOSSIO Matteo
Financement(s) - Région Ile-de-France
Responsable (s) - HUNEMAN Philippe
Financement(s) - Germaine Tillion 2013

Aujourd’hui, le terme d’environnement est le dénominateur commun de discours et de pratiques dont ;on pense à première vue qu’ils portent sur le même objet. Pourtant, quoi de commun, exactement, entre protection de l’environnement, éthique environnementale, droit de l’environnement, interactions gènes-environnement, influence de l’environnement, dégradation de l’environnement via le changement climatique, ou encore le succinct et sibyllin « environnementalisme » ?

Le présent projet entend construire une analyse de ce qu’on pourrait nommer le champ de l’environnemental : repérer les convergences sémantiques, les équivocités, les différentes logiques discursives et les références à des cultures épistémiques distinctes traversant et structurant la pluralité des discours et pratiques qui sous une forme ou une ;autre se disent traiter de « l’environnement ». Il vise à contribuer à dissoudre un certain nombre d’incompréhensions ou de problèmes artificiels nés de la conflation de logiques ou de significations différentes, à formuler les problèmes spécifiques sur lesquels une vraie approche interdisciplinaire peut être construire, et enfin à identifier les ressources susceptibles d’être mobilisées pour les traiter.

Responsable (s) - KISTLER Maximilian
Personnes(s) impliquée(s) - GAYON Jean, HUNEMAN Philippe, PRADEU Thomas, MANAFU Alexandru, GUAY Alexandre, RUPHY Stéphanie
LUDWIG Pascal - Université Paris 4 Sorbonne
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - programme blanc

The aim of the Metascience project is to make a significant contribution to the metaphysics of science on the basis of the detailed analysis of key concepts in current experimental sciences, above all physics, biology and psychology. We understand “metaphysics of science” as the field of research whose objective is the analysis of the fundamental concepts structuring scientific research – e.g., those of individual, cause, or disposition. Our strategy is best understood in contrast with the dominant perspective in today’s metaphysics. Indeed, most research presently done within this field proceeds by pure conceptual analysis. This strategy of philosophical research is sometimes explicitly stated and defended. It corresponds to what Strawson (1959) has called “descriptive metaphysics,” which aims at making explicit the conceptual structure underlying common sense. 

Responsable (s) - FICHOT Jean
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - programme blanc

Ce programme est consacré à différentes formes et modélisations du raisonnement par hypothèse. Le thème général du projet précédent est conservé. Nous nous proposons de préciser de qu'est le raisonnement hypothétique, comment le représenter de façon spécifique et de déterminer ses lois primitives. Cependant il y a un changement d'orientation dans la mesure où le nouveau projet se place uniquement dans la perspective de la théorie de la démonstration. La structure choisie pour organiser le projet précédent ayant été profitable, le projet actuel est aussi divisé entre un projet Maître et plusieurs projets individuels. 

Responsable (s) - BACCIAGALUPPI Guido
Partenaire (s): Centre of Time, Université d'Arizona

Placé sous la responsabilité de G. Bacciagaluppi, est mené en collaboration avec H. Price, University of Sydney et J. Ismael, University of Arizona. La composante australienne est financée par l’Australian Research Council. Ce programme est planifié sur cinq ans (2005-2009) et explore les liens entre les fondements de la mécanique quantique, les flèches du temps et le rôle de la perspective humaine. Il est articulé sur une série d’échanges entre l’IHPST et le Centre for Time de H.

Responsable (s) - BARBEROUSSE Anouk
Financement(s) - Action thématique et incitative sur programme - jeunes chercheurs

Les questions soulevées par les nouveaux rapports qu’entretiennent physique et calcul, étant donné leur ampleur, nécessitent une approche à la fois générale et comparative, s’appuyant sur plusieurs domaines et confrontant les résultats qui y sont obtenus. Le projet porte sur plusieurs domaines : systèmes complexes, physique computationnelle (et en particulier techniques de modélisation et de simulation), et physique du calcul. Son objectif est de mesurer la profondeur des changements introduits par l’utilisation massive d’ordinateurs sur l’activité théorique en physique.

Responsable (s) - BACCIAGALUPPI Guido
Partenaire (s): Centre de Recherches en Epistémologie Appliquée, Commissariat à l'energie atomique - Direction des Sciences de la Matière
Responsable (s) - MOLTMANN Friederike
Financement(s) - Agence nationale de la recherche

Projet ANR ayant obtenu une "Chaire d'excellence" et piloté par Friederike Moltmann, Directrice de Recherche à l'IHPST. Le projet a pour but d'établir une nouvelle direction de recherche à l'interface de la sémantique linguistique et des secteurs de la philosophie qui sont concernés par la référence et l'ontologie, à savoir la métaphysique (ancienne et contemporaine), la philosophie du langage (contemporaine et médiévale) et la philosophie des mathématiques.

Responsable (s) - MOLTMANN Friederike
Partenaire (s): Université de Kyoto - département de philosophie
Responsable (s) - SANDU Gabriel
Partenaire (s): Institut de Recherche en Informatique de Toulouse, Université de Montréal - département de philosophie, Université du Québec, The Institute for Logic Language and Computation, Université de Bristol - département de philosophie

Programme GDRI (Groupe De Recherche International) piloté par Gabriel Sandu, Directeur de Recherche à l'IHPST

Responsable (s) - BOURDEAU Michel
Partenaire (s): Centre d'Analyse et de Mathématique Sociales
Financement(s) - Action concertée incitative

Ce programme, dirigé par M. Bourdeau et centré sur l’IHPST, a impliqué le CAMS (UMR 8557, CNRS/EHESS). Il a pour l’essentiel consisté en un travail éditorial collectif, à savoir la publication d’une anthologie des textes fondateurs de la théorie de la calculabilité, raduits en français et accompagnés de notes en facilitant l’intelligence. Le séminaire associé, fermé, s’est réuni mensuellement depuis 2004 et poursuit son activité jusqu’à l’achèvement, en cours, de l’entreprise.

Responsable (s) - VAN ATTEN Mark
Partenaire (s): Archives Brouwer, Université Radboud de Nimègue, Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri-Poincaré - Nancy
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - programme Corpus

Ce programme, dirigé par M. van Atten, a pour principal objectif de préparer la publication de tous les écrits de L.E.J. Brouwer sur sa doctrine dite "intuitionniste" des fondements des mathématiques. Les textes seront présentés en version originale (en français, allemand, anglais, et néerlandais) et seront accompagnés d'une traduction des textes en néerlandais. Ce projet d’exploitation scientifique des archives aura également pour objectif scientifique d'approfondir et de stimuler les recherches intuitionnistes d'aujourd'hui.

Responsable (s) - DUBUCS Jacques
Partenaire (s): Université de Genève - département de philosophie
Financement(s) - Action concertée incitative

Ce programme, dirigé à l’IHPST par J. Dubucs et à l’Université de Genève par P. Engel, avait pour principal objectif une comparaison systématique entre les modèles formels du changement scientifique (révision bayésienne, théories de la révision) et les changements effectifs dans les sciences. On trouvera un compte-rendu détaillé de son exécution p. 231 sq du rapport.

Responsable (s) - MORANGE Michel
Partenaire (s): Université de Valence - Estudi General
Financement(s) - PCRDT (Commission européenne)

The IHPST staff involved in the project is a group of historians and philosophers, with main interest in the transformations that occur today in scientific disciplines, especially in biology (this group uses to work at the Centre Cavaillès, leadered by Michel Morange).

Responsable (s) - DUBUCS Jacques
Partenaire (s): Université de Pittsburgh
Financement(s) - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Responsable (s) - GAYON Jean
Partenaire (s): Recherche en Epistémologie et Histoire des sciences et des institutions scientifiques, Museum national d'histoire naturelle, Collège de France, Université Pierre et Marie Curie, Université de Montréal - département de philosophie, Groupe d'imagerie neurofonctionnelle
Financement(s) - Action concertée incitative

Phase pré-projet 2003-2005 et phase opératoire 2005-2008. Ce programme, dirigé par J. Gayon, et centré sur l’IHPST, a associé trois autres équipes CNRS parisiennes :

Responsable (s) - GAYON Jean
BATEMAN Simone - directrice de recherche au CNRS - Centre de Recherche Médecine, Sciences, Santé, Santé Mentale, Société (CERMES3)
Partenaire (s): Centre de recherche. sens. éthique et société (CERSES)
Financement(s) - Projet collaboratif interuniversitaires

Ce programme se développera sur la période 2008-2010. Resp. S. Bateman, Un. Paris Descartes-CERSES, et J. Gayon (Un. Paris 1-IHPST). Montant : 25.000 euros. Ce projet prend acte de l’inflation de la thématique de « l’amélioration » (enhancement) de l’homme dans de nombreux domaines (par ex. médecine et santé publique, management, sport). L’idée-pivot de ces discours et pratiques est toujours d’accroître le spectre des « capacités » des individus, en modifiant d’une manière ou d’une autre des qualités traditionnellement jugées comme naturellement contraintes.

Responsable (s) - BONNET Christian
Partenaire (s): Institut Wiener Kreis
Financement(s) - Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne

Il s’agit, à partir de l’examen de questions précises (les conventionnalismes européens, la première réception française de l’empirisme logique, etc. ) d’étudier les influences croisées entre les philosophes des sciences française et austro-allemande, afin de préciser le paysage philosophique européen de l’entre-deux-guerres et de mesurer la part de cet héritage dans une histoire des idées qui est encore aujourd’hui la nôtre.

Responsable (s) - BONNET Christian
Partenaire (s): Institut Wiener Kreis

Ce programme, fruit d’une collaboration entre l’Institut du Cercle de Vienne et l’IHPST, a été mis en place pour une période de deux ans, en 2005 et 2006.

Responsable (s) - GAYON Jean, MALATERRE Christophe, MORANGE Michel
Partenaire (s): Recherche en Epistémologie et Histoire des sciences et des institutions scientifiques, Centre Alexandre Koyré, Centre F. Viète, Centre Jean Cavaillès
Financement(s) - Programme interdisciplinaire « Origines des planètes et de la vie »

Ce programme a pour objectif de développer la réflexion historique et philosophique sur des thématiques relatives à l’exobiologie, et plus particulièrement à la question des origines de la vie. Il s’appuie sur un réseau d’historiens des sciences, de philosophes des sciences et de scientifiques investis dans une démarche de réflexion interdisciplinaire.

Il est coordonné par des membres des équipes Koyré, SPHERE-REHSEIS, Centre Viète et IHPST. 

Responsable (s) - GAYON Jean
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - programme blanc

Obtenu en 2008. Resp. J. Gayon. A débuté à l’Automne 2008. 

Ce programme a pour but d’étudier les relations entre théorie contemporaine de l’évolution et théorie économique selon trois axes : 
- « De la théorie économique à la biologie de l’évolution » : origine et statut épistémologique des concepts économiques dans la théorie contemporaine de l’évolution,
- « De la théorie de l’évolution à l’économie » : examen des fondements de « l’économie évolutionnaire » ,

Responsable (s) - PRADEU Thomas

Nous tentons d’élucider le problème de la délimitation temporelle et spatiale du développement. Du point de vue temporel, la question est de savoir quand commence le développement et quand on peut considérer qu’il est terminé (plusieurs frontières ont été proposées, et toutes posent des difficultés : la naissance, la maturité sexuelle, la mort).

Responsable (s) - CASTEL PIerre-Henri
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - programme blanc

For approximately twenty years, mental medicine has gone through a major shift affecting its paradigms, its therapeutical techniques and its fundamental concepts. This shift can be characterized as follows : the classical questions of psychiatry (focused on mental illness and its possible treatment) were gradually replaced by much larger issues grouped under a new chapter : "mental health". In the mental health paradigm, issues pertaining to the normal mind (e.g.

Responsable (s) - HUNEMAN Philippe
VAN BAALEN Minus - Directeur du laboratoire
Financement(s) - CNRS, dept EDD, programme ingénierie écologique

Ce projet de 36 mois organisera 4 mini workshops, essentiellement en France et au Canada, sur les questions identifiées par les trois sous-projets, et, invitant des spécialistes dans les domaines concernés (e.g., Luc Abadie (Paris), Michel Loreau (McGill, Canada), Hans Metz (Leiden, Pays-Bas), Vincent Jansen (Londres, Grande-Bretagne), Greg Mikkelson (Mc Gill), R. Ferriere (Paris), Baird Callicott (Texas)), Francesca Merlin.

Responsable (s) - HUNEMAN Philippe
WALSH Denis - Canada Research Chair/Associate Prof, Department of Philosophy/ Institute for the History and Philosophy of Science and Technology
Financement(s) - France Canada Research Fund

What role does the process of organismal development play in theoretical biology? What are the properties of organisms that explain their adaptedness? What features of organisms can be inherited? How are the processes of development, inheritance and adaptation related? What are the roles of genes, organisms, ecology in evolution? These questions are thrown into new light by recent advances in the study of organismal development and inheritance. Notably, modern evolutionary theory is predicated upon a strong demarcation between the component processes of evolution: development, inheritance and adaptation. But recent evolutionary biology throws up challenges to this orthodoxy. Scientific understanding of the mechanisms of organismal development and inheritance has burgeoned in the last three decades. Conceptual change, however, has lagged behind. We address the challenges this new knowledge poses to the interpretation of evolutionary theory.

Responsable (s) -
Financement(s) - Région Ile-de-France

Durant le premier semestre de l'année 2010-2011, Per Martin-Löf organise deux fois par mois à l'IHPST le séminaire "Logic, epistemological or ontological" (Séminaire public)

Responsable (s) - BOURDEAU Michel
SHROEDER-HEISTER Peter - professeur à l'Université de Tübingen
Partenaire (s): Wilhelm-Schickard-Institut
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - deutsche Forschungsgemeinschaft - programme franco-allemand

Ce programme est consacré à différentes formes et modélisations du raisonnement par hypothèse. Il est dirigé par M. Bourdeau en partenariat avec P.K Schroeder-Heister, de l’Université de Tübingen.

Responsable (s) - SANDU Gabriel
Partenaire (s): Université d'Aix-La-Chapelle (Aachen) - département de mathématiques, Université de Bristol - département de philosophie, Université d'Edinburgh - département d'informatique, Université de Göteborg - département de philosophie, Groupe de recherche en logique langage et informatique, Oxford University Computing Laboratory, The Institute for Logic Language and Computation
Financement(s) - Eurocores

LINT is a collaborative research project aimed at developing mathematical foundations for interaction. Intelligent interaction involves agents in complex scenarios like conversation, teamwork, or games. Contours of a broad mathematical description are starting to emerge today, based on several individual research developments that now need to be brought together. LINT gathers logicians, computer scientists and philosophers from six Europeancountries in an effort to lay the grounds for a unified account of the logic of interaction.

Responsable (s) - MOLTMANN Friederike
Partenaire (s): ANR-DFG

Les nominalisations figurent de façon proéminente à la fois en linguistique (syntaxe et sémantique) et en philosophie. Elles intéressent les syntacticiens en raison des différences et similitudes entre la forme de base dont dérivent les nominalisations et les nominalisations elles-mêmes relativement à leur structure d’argument et leur morphologie.

Responsable (s) - DUBUCS Jacques
SPOHN Wolfgang - professeur à l'Université de Constance
Financement(s) - Agence nationale de la recherche - deutsche Forschungsgemeinschaft - programme franco-allemand

Causation, in particular in its connection to probability, has emerged as one of the most active fields in philosophy of science and its neighboring fields. Still, the current state of research is incomplete; central issues are starting being tackled only in the recent years or are even not really in the focus. The joint project wants to inquire four such issues: When precisely does a specific event or fact actually cause another event or fact?

Responsable (s) - DUBUCS Jacques
Partenaire (s): Institute of Science. Technologie and Society
Financement(s) - HERMES
Responsable (s) - BARBEROUSSE Anouk

La relation entre physique et calcul a changé de manière significative durant les dernières décennies. Les ordinateurs sont aujourd'hui des instruments indispensables utilisés de manière quotidienne en physique. Ce tournant majeur dans l'activité des physiciens est susceptible d'avoir de profondes implications du point de vue des aspects épistémologiques de leur travail.

Responsable (s) -
Partenaire (s): Departament de logica Historia i Filosofia de la Ciencia, Corcoran Department of Philosophy, London School of Economics Department of Philosophy Logic and Scientific Method
Financement(s) - University of Barcelona, University of Virginia, London School of Economics and Political Science, IHPST

Models and simulations play an increasingly important role in the social and behavioral sciences (see Humphreys 2006 and Hartmann and Sprenger 2009 for reviews). This raises several philosophical questions regarding their scope and limits. Three of these questions will be addressed in the present project: (i) How do qualitative and quantitative models compare? (ii) Can reductionistic models account for emergent social phenomena? (iii) Can we give representation-free accounts of cognitive abilities?

Responsable (s) - MISKIEWICZ Wioletta

Archives Numériques de l’École de Lvov et de Varsovie / Cyfrowe Archiwum Kazimierza Twardowskiego/ Kazimierz Twardowski Digital Archives) est un projet menés au sein de l’IHPST/Paris.

Responsable (s) - PANZA Marco
CHATEAUBRIAND FiLHO Oswaldo
Personnes(s) impliquée(s) - BREVINI Costanza , FICHOT Jean, KUBYSHKINA Ekaterina, NAIBO Alberto, POGGIOLESI Francesca, WAGNER Pierre
Davide Crippa (Univ. Paris 7)
Financement(s) - CAPES-COFECUB

Durant ces dernières années, « analyse logique » de la notion de preuve, qui s'est imposée tout au long du XXème siècle, a été remise en cause par des analyses d'ordre historique et conceptuel. En premier lieu, l'étude de cas de preuves paradigmatiques, tirées de l'histoire des mathématiques, offre une image extrêmement riche et variée des pratiques démonstratives existantes.

Responsable (s) - MOLTMANN Friederike
SEARLE John - University of Berkeley
Personnes(s) impliquée(s) - MISKIEWICZ Wioletta
Financement(s) - Fonds Berkeley

Social reality consists of objects constituted, at least in part, by the intentionality of agents. It is the intentionality of agents that conveys objects with functions, representational properties, truth or satisfaction conditions, and normativity.  This is a central theme in the work of John Searle on social reality.

Responsable (s) - MOLTMANN Friederike
Financement(s) - Agence nationale de la recherche

The project aims to establish a new direction of research in the interface between linguistic semantics and those areas in philosophy that are concerned with reference and ontology, namely metaphysics (contemporary and ancient), philosophy of language (contemporary and medieval), and philosophy of mathematics. While linguistic semantics has made enormous progress in the last thirty years in the range and refinement of its empirical research, it has developed quite separately from philosophy of language, metaphysics, epistemology, and philosophy of mathematics.