If-Clauses and Probability operators

Coordinateur (s)
Présentation

Auteurs : Mikaël Cozic et Paul Egre
DRI-2010-05

On reconnaît généralement que la thèse d’Adams est convaincante du point de vue linguistique pour les conditionnels simples dont l’antécédent et le conséquent sont factuels. Nous proposons une dérivation de la thèse d’Adams à partir de l’analyse Kratzer-Lewis des clauses conditionnelles comme des restricteurs de domaine, appliquée aux opérateurs probabilistes. Nous soutenons que le résultat de trivialité de Lewis peut être vu comme un résultat d’inexprimabilité au sens de la théorie des quantificateurs généralisés. Nous présentons quelques implications de l’analyse Kratzer-Lewis pour l’assignation de probabilités à des conditionnels composés.