Mentalism versus behaviourism in economics: a philosophy-of-science perspective

Coordinateur (s)
Présentation

Auteurs : Franz Dietrich et Christian List
DRI-2013-03

Le behaviourisme est la position selon laquelle les préférences, les croyances et les autres états mentaux qui interviennent dans les théories des sciences sociales ne sont rien que des constructions qui re-décrivent les dispositions comportementales des gens. Le mentalisme est la position selon laquelle ils représentent des phénomènes réels, qui n'existent pas moins que les entités et les propriétés non-observables qui interviennent dans les sciences naturelles, comme les électrons ou les champs électromagnétiques. Alors que le béhaviourisme est passé de mode depuis longtemps en psychologie et en linguistiques, il reste influent en économie, en particulier dans la théorie de la "préférence révélée". Notre objectif est de (i) clarifier des confusions répandues concernant ces deux positions, (ii) situer le débat dans son contexte historique et (iii) défendre une approche mentaliste en économie. Laissant de côté les problèmes normatifs rencontrés par le béhaviourisme, nuos montrons que le mentalisme s'accorde avec la meilleure pratique scientifique, même si l'économie est considérée comme une science purement positive du comportement économique. Nous distinguons le mentalisme d'une conception neuroéconomique radicale, que nous rejetons, selon laquelle le comportement devrait être expliqué par les processus cérébraux plutôt que par les états mentaux.