Une forme minimale de coopération

Coordinateur (s)
Présentation

Auteur : Cédric Paternotte
DRI-2008-05

Alors qu’il existe de nombreuses définitions d’une action coopérative (ou action conjointe), elles en fournissent pour la plupart des conditions suffisantes sans donner de détails sur ses conditions nécessaires. Dans cet article, nous décrivons et caractérisons une forme minimale de coopération, correspondant aux actions de masse impliquant un grand nombre d’agents, telles des manifestations. Nous en détaillons les aspects intentionnel, épistémique, stratégique et téléologique, qui résultent pour la plupart d’un affaiblissement spécifique de concepts classiques. Parallèlement, nous soulignons le rôle crucial de concepts issus de la théorie des jeux pour la définition d’une action conjointe, minimale ou non. Enfin, nous soutenons que la question de la rationalité d’une telle action coopérative minimale est indispensable à sa réalisation, alors que les analyses habituelles la considèrent au mieux comme une caractéristique possible ou souhaitable.